Au cœur de la folie

Sorti d’hospital psychiatrique depuis le 24/04/2018, ce fut ma deuxième expérience depuis 2008 ! Mon constat est mitigé … ! La misère sociale est grande parmi les patients et de l’autre vous avez des chefaillons qui enfoncent encore plus le clou parmi le corps médical … ! Résultat des courses le monde n’est pas gris mais noir ou blanc … ! Il est rude !

Heureusement l’histoire ne fut pas vaine ! Je me suis fait un bon ami au cours du dernier mois et nous avons plaisir à nous revoir ! Comme quoi il ne faut pas d’désespérer du genre humain 😉

Hôpitaux psychiatriques : Voyage au cœur de la folie.

La nuit je mens

La nuit je mens, je me mens à moi même et je mens à ma destinée, celle de devoir un jour devoir mourir de la sclérose en plaque … ! J’ai fais la cour à des Murènes, la nuit je mens, je ne dors qu’une heure ou deux toutes les quarante huit heures pour dormir ensuite 24 heures d’affilées … !

Pour croquer la vie à pleine dents ! Où subsistent encore tous les coups ! La vie est comme une boxeuse amoureuse ! La nuit je mens, je ne vais pas sauter en saut à l’élastique dans le Vercors, mais au saut en parachute dans la Légion de ma jeunesse … !

Elle esquive les coups la boxeuse amoureuse ! Boum, Boum, les uppercuts ! Percutent son visage, mais jamais elle ne cesse de danser.., de danser.., tomber ce n’est rien, puisqu’elle se relève … ! Sur ses gants dorés des traces de coups ! Elle esquive les coups la boxeuse amoureuse ! Un sourire sur les lèvres ! Elle absorbe tout, la boxeuse amoureuse !

La Boxeuse Amoureuse
La Boxeuse Amoureuse

Coracao Independente