Archives par mot-clé : Darwin

Darwin

J’adore la voile et la ville de Darwin (Australie). Dans cet article je joue du didgeridoo, faisant office de basse continue.

Darwin
Darwin

Darwin est la capitale et la ville la plus peuplée du Territoire du Nord (Northern Territory) en Australie. Située sur la mer de Timor, Darwin comptait en 2014, 140 400 habitants.

C’est la ville la plus petite et la plus au nord des capitales australiennes, agissant comme le centre régional du Top End. Darwin s’est développée, passant d’un avant-poste de colons et d’une petite ville portuaire à l’une des villes les plus modernes et cosmopolites d’Australie.

Darwin est réputée pour être la ville où se produisent le plus d’éclairs orageux dans le monde.

C’est également la ville ayant le plus d’accidents dus aux crocodiles marins, les salties, pouvant atteindre sept mètres de long et peser près d’une tonne.

La seule université du territoire, l’Université Charles Darwin, y est située.

Le didgeridoo est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres, bien qu’il soit en bois. À l’origine, cet instrument est joué par les Aborigènes du Nord de l’Australie, son usage semble très ancien et pourrait remonter à l’âge de la pierre (20 000 ans), d’après une peinture rupestre représentant un joueur de didgeridoo, analysée au carbone 14. C’est une trompe en bois, lointaine cousine du cor des Alpes ou du tongqin tibétain.

Le Didgeridoo, didjeridoo, didjeridu ou didjeridou, est un mot d’origine onomatopéique inventé par les colons occidentaux à partir du son de cet instrument. Les Aborigènes le nomment différemment en fonction de leur ethnie. Parmi la cinquantaine de noms, les plus courants sont : yidaki, mooloo, djubini, ganbag, gamalag, mago, maluk, yirago, yiraki, et cetera.

BlaM Xperiences - Australian - Didgeridoos

Mon didgeridoo parmi ces instruments est le format D, il me convient, sa sonorité est ample et profonde.